Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site

Ecrevisses

Des espèces indésirables et nuisibles

Dans notre département, quatre espèces d'écrevisses sont recensées dont seulement une est native de nos cours d'eau : l'écrevisse à pattes banches (Austropotamobius pallipes).

Parmi les espèces introduites nous trouvons :

- l'écrevisse américaine (Orconectes limosus)

- l'écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii)

- l'écrevisse de Californie (Pacifastacus leniusculus) appelée également écrevisse "signal"

Ecrevisse à pattes blanches

Austropotamobius pallipes
SMAB

Ecrevisse à pattes blanches

Austropotamobius pallipes
SMAB

Ecrevisse à patte blanche

Austropotamobius pallipes
FD04

Ecrevisse américaine

Orconectes limosus
C. Quintin

Ecrevisse de Louisiane

Procambarus clarkii
Laurent Madelon (FNPF)

Ecrevisse de Louisiane

Procambarus clarkii
Laurent Madelon (FNPF)

Ecrevisse de Californie

Pacifastacus leniusculus
FD04

Ecrevisse de Californie

Pacifastacus leniusculus
FD04

Ces espèces introduites et envahissante possèdent de bien nombreux avantages par rapport à notre écrevisse locale : plus résistantes et moins exigeantes sur la qualité de l'habitat, plus prolifiques, plus voraces et agressives, opportunistes, ... elles ont tendance à prendre sa place et à l'éradiquer.

Mais la concurrence directe n'est pas la pire des menaces liées à la présence de ces espèces. Ces dernières sont porteuses saines d'un véritable fléau : l'Aphanomycose, appelée communément "peste de l'écrevisse". Ce champignon est mortel pour l'écrevisse à pattes blanches. Quand il est transmis à une population, cette dernière s'éteint progressivement. C'est d'ailleurs ce qui a causé une très forte régression de notre écrevisse nationale durant les dernières décennies, et ce phénomène constitue une réelle menace pouvant entraîner son extinction.

Qu'y pouvons-nous ?

En dehors du transfert direct par les écrevisses introduites, ce sont nous, les usagers de la rivière qui sommes la plupart du temps responsables du transfert de ce pathogène d'un cours d'eau à un autre. Sans le savoir, nous sommes tous susceptibles de transporter ce champignon sur nos bottes, cuissardes, waders (surtout en néoprène!), nasses, ou autres matériels en contact avec l'eau. Encore plus inquiétant : il s'agit de spores, qui peuvent résister plusieurs semaines voire plusieurs mois sur le matériel à sec.

Amis pêcheurs et pêcheuses, soyez vigilants !

Afin d'éviter de contaminer tous nos cours d'eau avec l'Aphanomycose et ainsi de ne pas éradiquer notre chère écrevisse à pattes blanches, il est de notre responsabilité d'être vigilant et de faire attention aux points suivants :

- Ne JAMAIS déplacer des écrevisses (de toute espèce) afin de pas augmenter leur capacité de colonisation et de contamination.

- Toujours DESINFECTER son matériel entre deux cours d'eau. Surtout en cas de passage d'un plan d'eau à une rivière avec le même matériel (risque de contamination très élevé). Les plans d'eau de notre département sont tous colonisés par une ou plusieurs espèces d'écrevisses invasives, toutes porteuses de la maladie.

- Appeler la fédération ou d'autres structures compétentes (Parc du Verdon, syndicats de rivières,... ) en cas de découverte d'écrevisses sur un secteur non connu et si vous avez un doute sur l'espèce.

De nombreux conseils sur les comportements à adopter et sur les protocoles de désinfection sont disponibles sur les guides présentés au téléchargement dans le paragraphe suivant.

.

Et n'oubliez pas :

FD04 Il s'agit d'une menace réelle

Documents utiles pour en savoir plus

De nombreux guides existent pour identifier les différentes espèces que vous pouvez rencontrer. Ils contiennent également des indications sur les maladies des écrevisses et des conseils sur la désinfection à réaliser après avoir fréquenté une zone à risque, ainsi que sur l'attitude à adopter en cas de rencontre avec une écrevisse. Nous vous invitons à les télécharger et, pourquoi pas, à les imprimer pour les mener avec vous lors de vos prochaines parties de pêche !

Télécharger le guide réalisé par la FDAAPPMA de la Lorraine (2012).

Télécharger le guide réalisé par le BE "Saules et Eaux" (2011).

Télécharger le guide réalisé par le PNR du Verdon (2014).